Lettre ouverte des Ministres des Sports de l’UE : le sport facteur indispensable de santé et de bien-être

  • Post author:
  • Post category:infos

A l’initiative de Roxana MARACINEANU, ministre déléguée chargée des Sports, les ministres chargés des sports de l’Union Européenne ont rédigé une lettre ouverte reconnaissant le sport comme facteur indispensable de santé et de bien-être, en particulier dans le contexte de la crise sanitaire.

Bruxelles, 22 mars 2021

La crise de la COVID a mis en évidence l’importance du sport et de l’activité physique pour le bien-être, à la fois comme moyen efficace de lutter contre les effets délétères des confinements sur la santé physique et mentale mais aussi comme moyen de prévention des risques infectieux en situation de pandémie. De manière générale, les personnes en bonne santé semblent avoir été moins sévèrement touchées par la pandémie.

Dans la lutte contre la pandémie de la COVID-19, la protection de la santé de nos concitoyens reste la première et la plus grande priorité. Mais comme le souligne notamment l’appel de Tartu pour un mode de vie sain lancé en 2017 par la Commission européenne, les données scientifiques montrent que le manque d’activité physique régulière conduit souvent à un mode de vie malsain et à des maladies, en particulier plus tard dans la vie.

Dans cette optique, il est particulièrement important, pendant les périodes de confinement, d’offrir des possibilités, comme cela a été le cas dans certains États membres, de pratiquer du sport et de maintenir une activité physique, parfois dans un cadre innovant.

Dans ce contexte, nous, Ministres responsables du sport, réitérons notre engagement à promouvoir le rôle et la valeur du sport et de l’activité physique en termes de contribution à la santé physique et mentale et au bien-être des citoyens et en termes de prévention des maladies chroniques et infectieuses, notamment en période de crise comme la pandémie de la COVID-19 et après. Des efforts supplémentaires aux niveaux local, national, régional et européen peuvent être nécessaires pour maintenir la contribution du sport et de l’activité physique à la santé physique et mentale de nos citoyens, en particulier des enfants, dans la situation actuelle de pandémie ainsi que dans le contexte des stratégies de sortie et de reprise post-pandémie.

Nous nous félicitons de la volonté de la Commissaire Gabriel d’assurer un suivi de l’appel de Tartu, qui a été couronné de succès, en élargissant le champ d’action à des “modes de vie sains pour tous” (initiative « Healthy Lifestyles for All »). Il est essentiel d’éduquer, en particulier (mais pas seulement) les enfants et les jeunes adultes, sur l’importance d’un mode de vie sain et d’une activité physique adéquate pour protéger leur santé et être un acteur de l’auto-soin et de la prévention tout au long de leur vie. C’est pourquoi nous appelons toutes les autorités compétentes à trouver, pendant la crise actuelle, le juste équilibre entre la prévention de la propagation du virus et la reprise et le maintien d’activités physiques et sportives sûres, en particulier pour les jeunes, avec l’objectif à long terme de préserver la santé physique et mentale et le bien-être.

Cordialement

Consulter la lettre en anglais

Sport gouverenement